Dessine-toi...

 

Hier, j'ai regardé le film documentaire de Gilles Porte, "Dessine-toi..."  dont la proposition est de faire un voyage autour du monde et de regarder des enfants en train de se dessiner "de l'autre côté" de la vitre. Sa volonté est de partager la "grâce de l'enfance".

 

Au delà de cette proposition, j'ai pu constater et me voir confirmer que, partout dans le monde, des enfants, dont les origines et la culture sont différentes, tracent des figures de la Formulation.

 

Arno Stern avait fait cette découverte, dans les années 1970, quand il est allé à la rencontre d'enfants dans différents pays. Il parle d'un phénomène universel.

Évolution de la figure humaine dans la Formulation, telle que Arno Stern l'a constatée lors ses découvertes

Autoportraits tirés du film "Dessine-toi..."


 

 

En regardant le film, j'ai pu, également, voir des enfants jouer avec les tracés mais également des enfants, dont j'imagine, ayant peur de l'échec, doutant d'eux-mêmes.

Sur cette photo, tirée du film, un enfant trace des figures humaines, il efface ce qu'il dessine au fur et à mesure, il pleure. J'ai été touchée par cette séquence du film et je me questionne...

 

 

 

Pourquoi tous les enfants ne jouent-ils pas spontanément ?

Sont-ils trop occupés par les activités scolaires et extra-scolaires ?
Qu'est-ce qui les empêchent d'être eux-même ?

Est-ce que l'éducation artistique donnée trop jeune n'entrave-t-elle pas le développement naturel de la créativité ?

Arno Stern a remarqué que, depuis les années 80, certains enfants qui peignent dans son atelier ont perdu leur spontanéité. Ils reproduisent des leçons artistiques données à l'école, dans les activités extra-scolaires créatives, dans les musées...

Ils ne jouent plus, ils sont bloqués, ils ont perdu confiance en eux, ils doutent de leur capacité.

Heureusement, il souligne aussi que ces enfants qui fréquentent son atelier du Jeu de Peindre, régulièrement, se régénèrent et retrouvent, au fil des séances, le plaisir de jouer à peindre en toute spontanéité. Et ça pour moi, c'est une bonne nouvelle !

Et puis, toujours dans le film de Gilles Porte, j'ai vu la diversité des personnalités qui fait la richesse de notre monde !
J'ai vu des enfants heureux pour qui l'acte de tracer procure un plaisir simple et puissant...

Je me questionne à nouveau...

Qu'est-ce qui fait qu'un enfant prend un plaisir simple et puissant quand il joue ?

Qu'est-ce qui favorise la spontanéité ?
Qu'est-ce qui favorise la créativité naturelle ?

En réfléchissant à ces questions, je suis certaine d'une chose !

Quand l'enfant est préservé des jugements, de la comparaison, de la compétition; quand il est laissé libre de tracer ce qu'il désire sur sa feuille; quand le respect mutuel est présent ainsi que le respect du lieu et du matériel, il peut être lui-même parmi les autres et s'exprimer pleinement selon sa seule personnalité, en toute spontanéité.

Et je suis très heureuse de contribuer à l'émergence de la Formulation, ainsi qu'à la régénération de la créativité naturelle et spontanée, au sein de mon atelier LES COULEURS DE SOI en servant les participants afin que rien n'entrave leur élan de peindre.
J'ai à cœur de garantir le respect mutuel et du lieu afin que chacun, qui le souhaite, puisse faire l'expérience d'être soi-même parmi les autres !

Le respect, la liberté et la qualité relationnelle sont des valeurs importantes pour moi...

Voici la bande-annonce du film :

Si vous souhaitez voir ce film, vous pouvez le louez ici : https://www.fr.universcine.be/films/dessine-toi

 

 

Jeu peins donc je suis

Quand je veux faire ou que je dois faire un dessin, je suis dans le FAIRE, c'est mon mental qui prend les commandes et des petites voix me disent :
- "Qu'est-ce que je vais pouvoir réaliser aujourd'hui ?"
- "Maman, me demande que je fasse un dessin pour l'anniversaire de mamy mais je ne sais pas quoi faire."
- "Il faut que les couleurs soient harmonieuses."
- "Il faut que cela ressemble sinon on va me dire que c'est pas bien !"
- etc...

Je les connais bien ces petites voix et bien souvent, à force de les entendre, je me bloque, je ne sais plus quoi faire, j'ai peur de râter, je perds confiance en mes capacités, ...

Quand j'ose plonger dans ma feuille blanche et laisser le flux de la vie me traverser en jouant avec les traces, les formes et les couleurs, je suis pleinement avec moi-même, mon ETRE vit, jeu-suis.
Mon mental se met au repos, je laisse mon bras et ma main choisir la couleur et tracer sur la feuille des traces issues du tréfond de mon être, des tracés universels, naturels et bienfaisants. Je suis dans la liberté d'ETRE, le lâcher prise, la confiance totale, la spontanéité ; je développe des capacités insoupçonnées.

Petit à petit et au fil de ma pratique du Jeu de Peindre*, j'apprends à me déconditionner du regard des autres, de la peur du jugement de valeur ; je vis qui je suis parmi les autres. Je trouve un équilibre entre mon mental, le FAIRE, et mon ETRE.
J'apprends à FAIRE sans spéculation, juste pour mon PLAISIR.

L'atelier du Jeu de Peindre* offre un cadre sécurisant et apaisant, il rassembre des personnes de tous âges et moi, parmi ces personnes, j'y vis un processus de connexion à moi-même, je me reconnecte à mes couleurs intérieures.

 

* dans le cadre posé par Arno Stern, fort de ses 60 années d'expérience. L'atelier -Les couleurs de soi-  offre ce même cadre sécurisant et apaisant.

Le potentiel de l'être humain

 

 

 

A la page 60 du livre intitulé "Changer pour le bonheur !", Alain Losier écrit ceci :

 

"Ce qu'une personne est capable de faire, une autre possède en elle le potentiel pour le réaliser"

 


 

"Vous froncez les sourcils ? Je m'explique. Picasso peignait, donc si lui qui est comme vous un être humain peignait, vous pouvez également le faire ! D'ailleurs, vous aimeriez peindre vous aussi. Seulement vous n'osez pas. Mais que veut dire peindre ? Peindre ne signifie pas forcément devenir célèbre, avoir du succès et être acclamé. Vous pensez que vous ne savez pas peindre car vous pensez ne pas pouvoir égaler votre artiste préféré. Qu'est-ce qui se passerait pour vous si vous saviez le faire ? Imaginez-le un instant et laissez vous conduire par cette idée plaisante. Il faut distinguer le potentiel qui est en vous et votre capacité de devenir Einstein, Marie Curie, Rimbaud, Alexandra David-Néel, Edith Piaf ou  telle autre personnalité ou artiste de talent. L'important est d'explorer votre propre capacité de dessiner/chanter/explorer les lois de l'univers/découvrir le monde/etc. et de prendre plaisir à cela sans avoir peur du ridicul ou du jugement. Les limites et les obstacles n'existent pas dans le monde, mais dans la façon dont une personne intègre ce qu'elle vit. Augmentez vos choix et vous augmenterez vos possibilités d'actions."

 

Parmi tous les choix qui s'offrent à vous, le Jeu de Peindre est une activité de grande qualité où vous pourrez explorer votre créativité, faire revivre votre potentiel, réveiller vos capacités, dans le plaisir sans avoir peur du jugement ou du ridicul !

Et ça, c'est une bonne nouvelle...


 

Canadien qui a choisi de vivre en Europe, Alain Losier est psychothérapeute, consultant, coach et formateur en communication. Maître-Praticien en PNL et praticien en hypnose éricksonienne, il a mis au point la PNL Humaniste en 1996 et l'enseigne en Belgique, en France, en Suisse et divers pays francophones. Avec ses partenaire de l'Institut Horizon 347, il anime de nombreuses formations, notamment celle intitulée "La Voie Royale vers la Réussite" qui est à l'origine de ce livre.

Le système éducatif et la créativité

 

 

 

 

A travers cette conférence, Sir Ken Robinson nous expose d'une manière amusante et profonde la nécessité de créer un système éducatif qui favorise la créativité.

 

 

"Changer notre regard sur le monde" - une conférence d'André Stern

 

J'aime voir et écouter les conférences d'André Stern, ses paroles me touchent dans mon fort intérieur et réveillent en moi des ressources oubliées, de plus, son humour me fait passer un bon moment...

 

Il a récemment fait une conférence au G21 Swisstainability Forum 2016 à Lausanne dont le sujet est "Changer notre regard sur le monde".

Je vous partage cette vidéo et je vous souhaite un bon amusement !

Pierre Rabhi parle de l'éducation

 

J'apprécie énormément Pierre Rabhi, agriculteur, écrivain et penseur français, il m'apporte souvent l'éclairage dont j'ai besoin dans mes réflexions sur la vie, l'éducation, la nature...

 

Je vous fais part, de cette vidéo, où il évoque l'éducation des enfants.

Je vous souhaite un bon visionnage (cliquez sur l'image).

L'enfant et le jeu

 

Pour l'enfant, le jeu est important et pour apprendre, il n'y a rien de mieux que le jeu !

 

Une interview complète d'André Stern réalisée par
"Imagine Elephants".

 

Pour visionner la vidéo, cliquez sur l'image.

"L'enthousiasme, cet engrais qui fait fleurir l'enfance", une conférence d'André Stern :

"Quelle est la première chose que fait l'enfant quand on le laisse tranquille ? Il joue !
Et tous les enfants jouent, quelque soit les circonstances [...]   nous sommes envoyés dans le vaste monde équipés du dispositif d'apprentissage le plus génial qui n'y ait jamais été inventé, j'ai nommé le jeu. Il n'y a pour apprendre rien de mieux que le jeu (il faudrait l'écrire sur la porte du frigidaire) [...]"

Extrait de la conférence d'André Stern (voir vidéo ci-dessous)

Né en 1971, fils du chercheur et pédagogue Arno Stern, André Stern a grandi en dehors de toute scolarisation : il raconte son expérience lors de nombreuses interventions en conférences ou work-shrops et dans ses livres.

Marié, père d'un petit garçon, André Stern est musicien, compositeur, luthier, conférencier, journaliste et auteur. Il est l'un des protagonistes d'Alphabet, le nouveau film du cinéaste autrichien Erwin Wagenhofer (We feed the world et Let's make maney) et initiateur des mouvements "écologie de l'éducation" et "écologie de l'enfance".

 

Au travers d'une réflexion guidée par sa propre expérience, l'auteur s'appuie sur les découvertes scientifiques les plus récentes pour annoncer - avec ce manifeste - l'avènement d'une nouvelle attitude face à l'enfant, et pour inviter chacun d'entre nous à devenir semeur d'enthousiasme.

 

Pourquoi personne ne s'est-il demandé ce qu'il adviendrait d'un enfant
qu'on laisserait toute sa vie dans son état d'enthouisiasme natif ?

La quatrième de couverture du livre "Semeurs d'enthousiasme"

Conrurrents ou partenaires ?

Quand je peins dans un atelier du Jeu de Peindre, les autres sont mes partenaires de jeu, ils ne sont pas des concurrents.
Chaque personne a une personnalité qui lui est propre et qui peut exister parmi les autres, qui s'affirment eux aussi à leur mesure.

 

“Quand on apprend à des enfants à se battre, à se dominer les uns les autres, à être des gagnants (en risquant d’être des perdants), on peut dire qu’on est une société qui marche à l’envers. Dire à un enfant “tu vas être premier”, à la réflexion, c’est un crime. C’est un crime parce qu’en étant premier, il va créer un dernier. Et ce dernier n’a aucune raison d’être considéré comme celui qui a perdu. Il n’est pas du tout perdu. Il peut être celui dont on a besoin. Personne n’en sait rien.” 

Albert Jacquard